Au coeur de la Provence

Bien intégré dans son environnement entre oliviers et pinède, loin du modèle de la monoculture, le vignoble des “Quatre Tours” est constitué de parcelles de tailles variables qui côtoient villages, bastides, mas et cabanons. Là, sur les terrasses ombragées avec vue sur la Sainte Victoire, c’est un doux plaisir de savourer entre amis un bon verre de vin des “Quatre Tours”.
Soleil, cigales, décontraction, pas de doute…
Vous êtes bien en Provence !

Au pied de la Sainte Victoire

A proximité immédiate d’Aix-en-Provence, Les”Quatre Tours” bénéficie d’une situation géographique protégée en plein cœur de la Provence continentale (chaud et sec l’été et parfois assez froid l’hiver). Entre 200 et 400 mètres d’altitude le vignoble s’étend des coteaux de la Trévaresse au pied de la Sainte Victoire. La “montagne sacrée” maintes fois peinte et magnifiée par Cézanne est là, et bien là. Où qu’on se trouve dans les vignes, on la voit. Elle s’impose naturellement, comme une évidence, avec ses roches dévastées et ses couleurs changeantes, protégeant les vignes.

 

Sur les traces de Cézanne, entre lumière et Durance

Baignées de soleil méditerranéen et rafraîchies par le Mistral, nos vignes ont su tirer le meilleur du terroir pour produire des vins frais et fruités. Assez homogène, ce terroir comprend plusieurs microclimats et s’étend sur les communes du pays d’Aix. Les sols sont composés de marnes argilo-calcaires, parfois un peu sableux et recouverts de cailloutis plus ou moins grossiers arrachés à la montagne. Au nord, le climat est d’influence continentale tempéré par la Durance, au sud l’influence est plus méditerranéenne. C’est cette diversité qui illumine nos vignes et nous conduit à suivre la lumière si particulière de ce terroir qui a inspiré les plus grands peintres.

AOP Coteaux d’Aix-en-Provence

Depuis les premiers plants de vigne apportés par les phocéens en 600 avant Jésus-Christ, la vigne fait partie intégrante de l’histoire d’Aix-en-Provence et de ses coteaux. Des romains aux moines des abbayes au moyen-âge, à chaque époque elle prospère et s’intègre aux paysages aixois. C’est au XVe siècle que le Roy René dit “le Roi Vigneron” lui donne ses lettres de noblesse. En 1880 le Phylloxéra ravage le vignoble et laisse seulement un cinquième des anciennes vignes. Commence alors une longue marche vers une reconstruction et une production qualitative que la création de l’Appellation d’Origine Protégée Coteaux d’Aix-en-Provence vient récompenser en 1985. Les”Quatre Tours” est un des acteurs majeurs de l’Appellation et n’a de cesse de porter haut et fort la typicité des vins aixois.